Habilitation mécanique

        Les objectifs de la formation :

 

 Identifier les risques mécaniques et thermodynamiques

 Maîtriser et appliquer les mesures de prévention 

.

1. Le contexte réglementaire

2. Le risque mécanique

3. L’habilitation mécanique

4. Les fluides 

5. Les machines

6. Les espaces confinés

7. Les chambres de combustion

8. Les produits chimiques 

9. Les zone ATEX

10. La manutention 

11. Le risque électrique

.

Formation de 1 jour (7h)

INTER : Région Occitanie

INTRA : FRANCE métropolitaine

.

Pour des demandes spécifiques, n’hésitez pas à nous contacter

.

– Public : Toute personne salariée ou non d’entreprise réalisant des travaux d’ordre non mécanique en milieu industriel

– Aucun pré-requis nécessaire pour suivre cette formation

– Groupe de 4 à 10 personnes

.

– Formation en présentiel en INTRA ou en INTER

– Support papier ou informatique fourni

– Travaux pratiques : Réflexion sur l’accident (type, causes, conséquences) à l’aide de fichier vidéo – Analyse de risque – Validation des acquis théoriques

Le Décret 88-1056 du 14/11/1988 précise l’obligation de formation pour chaque travailleur exerçant dans un environnement électrique hors ou sous tension et dans un environnement mécanique et thermodynamique. Cette obligation s’entend sur les habilitations mécanique M0, M1 et M2.
On parle de risques mécaniques dès lors où un élément est en mouvement et peut entrer en contact avec le corps humain.
Ce contexte s’applique, essentiellement, aux équipements industriels ou aux machines mais, également, aux outils, fluides ou projections de matériaux.

  • L’habilitation mécanique M0 M1 est destinée au personnel travaillant à proximité d’un dispositif mécanique ou thermodynamique.
  • L’habilitation mécanique M2 MR MC est destinée à l’encadrement technique ou le personnel d’exécution


L’habilitation mécanique reprend les principes et l’architecture de l’habilitation électrique (formation, habilitation, prescriptions). Cette obligation d’habilitation mécanique existait déjà pour les prestataires intervenants sur les sites nucléaires et s’étend progressivement à l’ensemble des sites d’EDF. Cette habilitation mécanique vient compléter les obligations prévues par le Code du travail en matière d’habilitation électrique. À la suite de cette formation, le dirigeant de l’entreprise intervenante pourra délivrer, après avis du formateur, une habilitation mécanique.

Il existe quatre niveaux d’habilitation :

  • M0 : personnel exécutant non mécanicien qui pénètre sans surveillance sur un site habituellement réservé à un personnel spécifique, il exercera une activité annexe, maçonnerie, peinture…
  • M1 : personnel exécutant, instruit des risques particuliers à son activité, qui accède sans surveillance à des locaux habituellement réservés, pour y exercer des travaux sous les ordres d’un habilité HM2.
  • M2 : chargé de travaux qui assure la direction effective des travaux et des mesures de sécurité pour lui-même et pour les personnels placés sous ses ordres.
  • MR : chargé d’interventions qui assure la direction effective des interventions et des mesures de sécurité pour lui-même et pour les personnels placés sous ses ordres. Les interventions, de courtes durées, sont réalisées en présence des énergies. Exemple : dépannage en service…
  • MC : chargé de consignation qui effectue ou fait effectuer des actes d’exploitation ou de consignation sur des ouvrages, installations ou équipements.